Doctissimo et l’agence les infiltrés s’associent pour décrypter le rapport des Français aux objets connectés : leurs attentes, perceptions et appréhensions.

 

⚫️ Une méthodologie unique

Son analyse s’appuie sur un croisement d’études qualitatives et quantitatives : écoute des réseaux sociaux, analyse requêtes SEO, sondages* et groupes de discussion ont été organisés, ainsi qu’une grande enquête menée auprès du panel propriétaire de Lagardère Active**.

 

⚫️ Les résultats

C’est un fait, le marché des objets connectés est en plein essor, il n’en est plus à ses balbutiements. Si la majorité des Français considère qu’il ne s’agit plus d’un phénomène de mode, la compréhension et l’adoption ne suivent pas pour autant.

 

–> Un paradoxe entre sentiment général et réalité d’appréhension

Quand 95% déclarent en avoir déjà entendu parler, 1/4 n’en donnent que des définitions imprécises ou hasardeuses. Ils se déclarent globalement suffisamment informés, mais 75% expriment tout de même le besoin de l’être encore plus.
Un sujet qui intéresse mais qui n'est pas maîtrisé
Les Français cherchent les clés de lecture qui leur permettraient de faire le lien entre les objets connectés avec leurs propres besoins pour 70% d’entre eux.

Une envie de mieux comprendre leur utilité
Ils ont des attentes fortes quant à leur utilité réelle, notamment sur des thématiques qui rejoignent leurs grandes sources de préoccupations : le maintien à domicile des personnes âgées et la santé.

Interêt à l'égard des objets connectés
A travers cette étude, les infiltrés et Doctissimo ont dressé une cartographie de six populations réparties selon leur rapport aux objets connectés des «Ultras-Connectés – Passionnels» aux «Réfractaires – Craintifs», en passant par les «Apprentis-Connectés».

 

Cartographie des Français selon leur rapport aux objets connectés

–> Gare aux idées reçues

On y apprend par exemple, que les seniors, s’ils sont globalement réfractaires, sont malgré tout parmi les plus curieux et en demande d’une médecine 3.0 .Les femmes s’intéressent au sujet quasiment autant que les hommes , même si ces derniers monopolisent la parole avec 70% des conversations sur les réseaux sociaux.Une grille d’analyse fine, croisée par problématiques de vie, pensée dans le but d’aider les annonceurs à élaborer des stratégies de communication pertinentes et personnalisées, collant au plus près des besoins et modes de vie de chacun.

 

 

 

* sondage iperception,1500 répondants doctissimo et europe1
** Panel de 12 000 personnes représentatif de la population française.
Enquête Omnibus : 525 français 25-64 ans interrogés issus du panel Lagardère Publicité ( 12 000 personnes)
Terrain : du 17 au 22 novembre 2016. Profil représentatif des français selon le sexe, l’âge, CSP, répartition géographique.


Les médias parlent de nous:

Objets connectés, quelles sont les attentes de Français ? – l’ADN

Objets connectés: les Français sollicitent les objets « santé » – Doctissimo

Le rapport des Français aux objets connectés étudié par Doctissimo – Aruco

Le rapport des Français aux objets connectés – Lagardère publicité

Infographie : le rapport des Français aux objets connectés étudié par Doctissimo et l’agence les infiltrés – Offre media

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer